Comment dé diaboliser le commercial en créant une attitude positive !

Dans notre société judéo-chrétienne européenne, le commercial est encore bien souvent le vilain petit canard. Il n’a pas encore et partout acquis ses lettres de noblesse. Le commercial, le commerçant reste toujours pour certains un métier peu noble, un mal nécessaire, voire, honteux!

Pourtant, ils sont de plus en plus nombreux à souhaiter servir le client, sécuriser le client, valoriser le client etc. Le client, le bénéficiaire, le patient, l’abonné ou encore l’adhérent est au centre de l’attention et des préoccupations des entreprises, des associations et des structures de tous types. Chacun est bien conscient que si le client éternue l’entreprise s’enrhume ! 

Alors pourquoi ce décalage et qui y a-t-il de si désobligeant à faire plaisir, à satisfaire, à plaire et à séduire le client. Il nous faut lutter contre les stéréotypes négatifs de la vente ancrés dans notre culture : vendre n’est pas mentir, séduire n’est pas dissimuler. Il nous faut promouvoir la fonction commerciale et les commerciaux.

Cependant, nous sommes là au cœur d’une évolution culturelle importante. Certes les lignes bougent, les mentalités évoluent, mais les freins et les barrières de tous types ne facilitent pas la transformation. Si c’était simple, nous le saurions !

Difficile ne veut pas dire impossible, et pour s’atteler à la tâche,
il nécessaire de programmer ou renforcer les actions indispensables pour assurer des ventes de qualité :

 

  • Former et valoriser les équipes commerciales
  • Proposer des solutions en phase avec les besoins et les attentes du client
  • Assurer une transparence sur les qualités produits et services distribués
  • Rechercher la satisfaction client de longue durée
  • Eviter l’obsolescence programmée

    Image of business partners making pile of hands at meeting

 

La méthode de vente véhicule l’image de l’entreprise, elle porte et représente les valeurs de l’entreprise. Son éthique et sa relation client sont étroitement liées à la qualité de sa force de vente. En maîtrisant son impact commercial, l’entreprise maîtrise son image et l’adhésion de ses collaborateurs pour le déploiement de ses offres.

 

Pour optimiser sa performance, la première étape : le diagnostic des forces et faiblesses de la force de vente pour aménager le plan d’action en conséquence.

N’hésitez pas à nous solliciter, nous nous ferons un plaisir de vous accompagner avec des méthodes et des outils pour optimiser votre temps et vos résultats !    

« L’effet naturel du commerce est de porter à la paix. Deux nations qui négocient ensemble se rendent réciproquement dépendantes : si l’une a intérêt d’acheter, l’autre a intérêt de vendre ; et toutes les unions sont fondées sur des besoins mutuels. »
De l’Esprit des lois – De l’esprit du commerce -Montesquieu, 1748