Recruter un bénévole : adoptez la formule magique !

Quelle est la formule magique pour recruter un bénévole ? Découvrez quelques pistes qui permettent de faciliter les recrutements.

Capter un bénévole est un exercice de haute voltige, les offres de mission sont pléthoriques et les bons candidats, très sollicités, courtisés voire « harcelés », sont peu nombreux avec le bon profil.

Avec 25% en 2016 pour 24% en 2019, il y a un léger recul des français bénévoles en associations. Malgré ce léger recul, ils représentent encore, toutes catégories et âges confondus, un quart de la population*. Pour autant les bénévoles recherchés, s’ils existent, ne sont pas forcement disponibles ou attirés par les missions proposées.

Pour augmenter les chances de succès auprès de cette cible, il faut mettre en place une stratégie et un plan de recrutement adapté.

Les 4 règles incontournables :

  • Proposer des offres de missions claires et cadrées
  • Promouvoir les bénéfices de l’offre
  • Négocier et valider l’engagement avant le début de la mission
  • Adhérer à un collectif en signant une charte ou un contrat

 1-Proposer des offres de missions claires et cadrées. Le bénévole comme tout candidat lambda souhaite connaitre les attentes de la structure et savoir si ses compétences et ses appétences sont en phases avec le profil attendu. S’engager est toujours un exercice difficile, être accompagné dans cette décision est un élément qui peut faciliter la concrétisation de la relation. Présenter des offres de missions clairement explicitées est un atout indéniable qui retiendra l’attention des équipiers potentiels.

2-Promouvoir les bénéfices de l’offre. Un travail de valorisation et de mise en avant des avantages de la mission doit être réalisé pour attirer et séduire le bénévole. Cet argumentaire doit être étayé avec toutes les composantes de l’offre : la mission, les valeurs, la logistique, l’environnement et les relations associatives. Cette promotion doit être réalisée avec la présentation des engagements et des données chiffrées.

3- Négocier et valider l’engagement avant le début de la mission. Il est fondamental d’écouter le bénévole pour adapter l’offre de mission en fonction du profil et des souhaits du candidat. Il est important de trouver un accord sur la mission et son déroulement. Il appartient au recruteur de définir les limites non négociables et les zones aménageables pour engager un partenariat gagnant/gagnant.

4- Adhérer à un collectif en signant une charte ou un contrat. Il est important de formaliser la relation entre les deux parties. C’est un gage de sérieux et de crédibilité. C’est un acte rassurant qui permet d’associer plus largement les bénévoles à l’activité de l’association. Le contrat de bénévolat est un document particulier clairement différent du contrat de travail  

En conclusion, réussir le recrutement d’un bénévole demande, comme toute intégration d’un nouveau membre dans une équipe, une anticipation et une préparation soignée. Ce travail en amont permet de proposer des missions en phase avec les aspirations des bénévoles et les besoins de la structure.

1.2.3 Top Conseil peut vous accompagner dans votre réflexion stratégique pour mettre en place une politique et des outils de recrutement de bénévoles pour votre association

Consultez-nous, nous étudierons ensemble un plan d’accompagnement 

* D’après une Enquête IFOP 2019 pour France Bénévolat et R&S, avec le soutien du Crédit Mutuel